Fiona McIntosh France

Franchissez l'orée du mystérieux Thicket et pénétrez sur les terres sauvages du premier forum Français consacré à l'auteur Fiona McIntosh
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guest blogueuse chez John Marco!

Aller en bas 
AuteurMessage
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Guest blogueuse chez John Marco!   Jeu 31 Juil - 10:02

Fiona a en effet accepté l'invitation de l'auteur de fantasy John Marco de devenir une Guest Blogueuse sur son blog officiel. Vous pourrez donc retrouver ce mois-ci l'article écrit par Fiona à cette adresse :

Blog de John Marco

La traduction arrivera ici meme dès que possible clin

En contrepartie, John Marco devrait faire des apparitions régulières sur le forum officiel de Fiona. On vous tient au courant!

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 39
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Guest blogueuse chez John Marco!   Ven 1 Aoû - 16:07

Voilà la traduction Very Happy
Lisez-là ou la VO, Fiona est trop marrante!



Mardi 29 juillet 2008
Guest Blogger--Fiona McIntosh


L’auteur Fiona McIntosh est non seulement une talentueuse écrivain mais aussi une femme charmante. Quand on a abordé l’idée de faire un guest-blog ici, elle a accepté sans hésitation, et j’ai adoré faire sa connaissance la semaine dernière. Elle a composé un blog très perspicace au sujet de sa méthode d’écriture, la façon structurée dont elle commence chaque projet, et comment elle reste sur la bonne voie. J’espère que vous allez tous prendre le temps de la lire et jeter un œil sur ses livres par la même occasion. Je lui suis reconnaissant d’avoir pris le temps de blogger ici. Merci Fiona!



Bonjour tout le monde, et merci à l’adorable John pour sa gentille invitation. Je me sens privilégiée d’être ici.

C’est très dur de savoir ce que les gens voudraient lire, mais je devine si je me base sur les questions les plus fréquentes qui me sont posées, que c’est presque toujours sur ma méthode d’écriture et comment les idées surviennent. Rien de scientifique, pas de règles à suivre et on ne trouvera jamais 2 écrivains qui ont le même style. Ce qui marche pour l‘un peut être une malédiction pour un autre, et cette polarisation n’est jamais plus claire que dans la façon où l’on choisit d’écrire.

J’ai remarqué que John était un planificateur. Il est méthodique et de pensée claire dans l’approche de ses romans, et il connaît exactement ce qu’il va écrire. Si sa couleur était le blanc à cet égard, eh bien pour moi c’est le noir! Je suis tellement loin de l’approche de John qu’on peut se faire coucou d’un bout à l’autre du spectre d’écriture. Je ne planifie rien. Je mens impitoyablement dans mon synopsis parce que je ne sais jamais de quoi parle mon histoire. Je ne sais même pas ce qu’il y aura sur la prochaine page, alors je ne sais sûrement pas ce que le prochain chapitre pourrait contenir.

C’est tout à fait normal - et très stressant - pour moi de partir sur une grande trilogie épique, avec un peu plus de deux personnages, assez vagues dans ma tête, et une seule intrigue pour lesquels la différence clé se trouve entre eux. Je n’ai aucune idée par où l’histoire peut aller, va aller ou devrait aller. J’ai commencé l’actuelle série Valisar à partir de rien d’autre qu’un minuscule image dans mon œil mental avec aucune idée sur qui sont les trois personnages que je vois ou pourquoi ils sont en conflit. C’est typiquement mon type d’approche. Et de cela, s’étend une trilogie. C’est pourquoi vous trouverez que mes histoires vous emmènent, en grande partie, dans un voyage imprévisible, et peuvent souvent avoir de nombreux personnages et en plus de nombreux morts - c’est parce que je n’ai aucune indication vers où nous allons ensemble. Je n’ai vraiment jamais de fin en tête.
.
Cette méthode a quand même de bons côtés. Je me sens libre de faire exactement ce qu’il me plait et de déléguer toute responsabilité aux personnages. Mes premiers tomes sont sans aucun doute lancés dans un sentiment sublime de liberté d’amener l’histoire n’importe où. Je suis aussi quelque un qui a besoin de mystère pour être emportée par l’histoire, curieuse et motivée. Si je savais ce qu’il pourrait arriver, mon intérêt risquerait de s’évanouir rapidement. Je suis aussi une créature qui a besoin de liberté. J’ai un esprit qui vagabonde naturellement et je ne suis donc pas surprise que ma créativité aime le même type d’aventure. Pour moi, planifier à l’avance sans aucune précision est comme m’enfermer dans une cage. Mes histoires passent par les frontières de tous les genres puisque j’ajoute un peu d’historique, d’horreur, d’amour, de crime, de suspense, d’aventure dans ma fantasy et c’est à se demander par quel miracle j’ai envie de frontières où mes histoires peuvent aller. J’ai cette croyance que si je planifie une histoire avec trop d’attention, je ne remarquerais plus les chemins tentants, les raccourcis et détours qui me font signe si souvent lorsque je roule sur l’autoroute principale du récit.

Tout cela semble bien libre d’esprit mais… il y a des pièges dans ce style d’écriture. Les conséquences en sont grave. Vous payez votre dû dans cet important tome 2 à cause de folle dérives du tome 1. Et souvent pendant le tome 3 vous réalisez que tous les fabuleuses trames et intrigues que vous avez mises en place, fonctionnent brillement… si seulement vous aviez su plus tôt et mis tout en place dans le tome 1. C’est probablement le plus frustrant des inconvénients quand vous savez que l’histoire pourrait être ‘tellement meilleure si seulement… grrrr!’ Il y a le danger des triages aussi. C’est comme sauter depuis un de ses chemins uniquement pour vous retrouver coincé dans un fil conducteur que vous ne voulez pas vraiment et ne pouvez voir un moyen d’en sortir. Pour être totalement honnête, cela ne m’est pas arrivé depuis i.e. où je me suis sentie complètement perdue sans avoir d’idées sur comment avancer, ou revenir en arrière de 20.000 mots inutiles. Mais, je me retrouve régulièrement très loin d’où je sentais où je devais être - bien que je ne sois jamais sûre - et je dois alors, d’une certaine manière, cajoler et guider mes personnages de retour vers l’autoroute principale dont j’ai parlé plus tôt. Ce n’arriverait pas à un planificateur. Ne pas avoir d’ordre veux aussi dire que je peux être horriblement distraite et je dois faire un tas de ménage avant le processus d’adition.

Vous voyez, pas de façon parfaite. Chaque méthode a ses pours et ses contres. Bien sûr, je pense qu’il y a un super milieu mais je n’arrive pas à le trouver! Je suis condamnée à écrire dans cette manière entièrement spontanée sans faire attention à ce qu’il s’est passé avant et sans aucune notion de ce qu’il peut se passer ensuite. Je vis sur le moment avec mon écriture. J’ai essayé de planifier - parce que c’est une preuve de maturité - mais je finis par écrire des listes de supermarché ou de corvées. J’ai même essayé de faire de longues balades pour penser à ‘la prochaine scène’ mais tout ce que j’arrive à faire c’est revoir Colin Firth dans sa chemise mouillée dans la scène de Orgueil et Préjugés, ou réfléchir profondément à du chocolat. Je ne suis pas une planificatrice de nature pour écrire, c’est tout, alors que pour genre, faire une valise avant de partir en voyage, je suis une irréductible faiseuse de liste. Trop bizarre!

J’écris un roman en une longue prise. Je ne fais aucune préparation et je ne me relis pas - jamais - à la place, je me laisse une phrase-clé ou une pensée pour le jour suivant qui me rappelle où j’ai arrêté ma session d’écriture précédente. La première fois que je lis le roman est quand mes premiers lecteurs de brouillon y jètent un œil. Cette expérience de première lecture est remplie d’anxiété pour moi, mais aussi d’émerveillement qu’il s’agissent d’un manuscrit complet.

Rester motivée et à la tâche demande une discipline stricte parce qu’écriture ainsi, à la manière d’un saut en parachute, veut dire que c’est facile de se convaincre soi-même que l’on a assez écrit, ou s’il y a une scène délicate à écrire que l’on peut attendre. Mais je ne me permet pas de faire ça. J’écris jusqu’à un compte précis de mots que j’ai établit avant de commencer officiellement à tisser le livre. Ce CMJ (compte de mots journalier) devait faire 3 lignes de long - (a) quel total par jour je voulais atteindre, (b) combien était mon actuel total par jour, (c.) de combien le compte final devait être. Depuis 1981, quand mon premier roman fantasy fut publié, j’en suis arrivé à des prises de tête phénoménales avec des équations depuis combien de jours d’écriture je me laisse, à ma moyenne actuelle de décompte de mots. Tous les écrivains ont des petits tuyaux pour resté disciplinés, le mien Est-ce document qui mesure ma performance avec une base journalière contre un nombre cible de mots pour le livre. Je n’éteints jamais mon ordinateur tant que le CMJ n’est pas atteint. Parfois je peux le faire en une heure - d’autres fois j’en mets quatre. La plupart du temps je me donne grossièrement trois heures d’écriture de qualité pour atteindre le compte de mots, ensuite je vais vers un autre manuscrit ou je regarde mes mails et Admin. Je ne continue pas - une fois que mon nombre de mots est atteint, même si c’est au milieu d’une phrase, j’arrête. Bizarre, je sais, mais cela fait partie de ma discipline personnelle et cela me permet de jongler avec plusieurs romans.

Stephen Donaldson m’a assuré un jour, il y a des années, que l’arrière du cerveau s’occupe des affaires (business). Je l’ai cru, maintenant je crois assurément à la notion que pendant le sommeil mon subconscient construira le chapitre de demain. Cela ne va pas à tout le monde… mais ça marche pour moi. FMc


L’auteur de best-sellers Australienne, Fiona McIntosh, compte trois trilogies fantasy pour adultes, publiées dans le monde entier et traduites en sept langues. Sa quatrième série, Valisar, sortira le 1er septembre 2008. Elle écrit aussi des romans policiers à l’anglaise (briticisme sous son pseudonyme Lauren Crow, ainsi que de la fantasy pour enfants sous son propre nom, son premier volume solitaire prévu pour avril 2009 en Australie. Le premier roman principal de Fiona - une saga historique familiale - sera publié en mai 2010. Elle est mariée et a deux garçons adolescents, et elle avoue une sérieuse addiction au chocolat.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Guest blogueuse chez John Marco!   Dim 10 Aoû - 0:33

Merci énormement Layne pour la Trad! En effet très interessant! Le pire c'est que je me retrouve pas mal dans la façon dont elle écrit!

Comme promit John Marco est d'ailleurs passé faire un petit coucou sur le forum officiel de Fiona :

Wonderful to see my name here. Thank you everybody, thank you Fiona. You rubbed the magic lamp and poof, here I am! Seanie, I do hope you'll give those Tyrants and Kings books a try and let me know what you think of them. My buddy Steve does a good job of telling folks about my work, which is lucky for me because he actually has extremely good taste. For anyone who hasn't seen it yet Fiona has a great guest blog up at my website/blog. Plus she's kindly invited me to reciprocate, which I'll be doing soon. In the meantime it's nice to be here and i hope to get to know you all a bit better.

Je laisse le soin à Layne si elle en a le temps de traduire, sinon ça sera fait à mon retour
clin

En tout cas je trouve ça sympa, il a l'air cool John Marco, ça donne vraiment envie de lire ses bouquins! A ajouter à ma pile à lire donc jump

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 39
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Guest blogueuse chez John Marco!   Mar 12 Aoû - 17:21

Voilà pour la trad :

Merveilleux de voir mon nom ici. Merci tout le monde, merci Fiona. Vous avez frotté la lampe magique et pouf, me voilà! Seanie (une mebre du forum officiel et originel de Fiona, nrdl) j'espère que vous essairez ces livres de Tyrans et Rois et que vous me direz ce que vous en pensez. Mon copain Steve fait du bon boulot en parlant de mon travail aux gens, ce qui est une chance pour moi parcequ'il a vraiment très bon goût. Pour tous ceux qui n'ont pas encore vu, Fiona a un super guest-blog dans mon site/blog. en plus, elle m'a gentiment invité à en faire autant, ce que je ferai bientôt. Pour l'instant, c'est sympa d'être ici et j'espère apprendre à vous connaitre tous un peu plus.

Il a l'air trop cool! Un peu dans le style Fiona, ouvert et tout Smile ça donne envie de le lire, ouais! clin

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Guest blogueuse chez John Marco!   Mar 12 Aoû - 21:36

Genial pour la trad Laynou Very Happy j´etais sure que tu allais te delecter de cette trad, et en effet ca donne vraiment envie de decouvrir cet auteur

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guest blogueuse chez John Marco!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guest blogueuse chez John Marco!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [John Marco] Des tyrans et des Rois, tome 3 : Les Saints de l'Epée
» Lolo chez les Marco
» FX de John Byrne et The Phantom (Dante Editions)
» La Deuxième guerre mondiale de John Keegan
» John KEATS (Royaume-Uni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiona McIntosh France :: Fiona c'est aussi... :: Derrière l'auteur, la femme!-
Sauter vers: