Fiona McIntosh France

Franchissez l'orée du mystérieux Thicket et pénétrez sur les terres sauvages du premier forum Français consacré à l'auteur Fiona McIntosh
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques de films P, Q, R, S, T

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Mar 8 Déc - 13:53

Twilight, chapitre 2 : Tentation
New Moon


Le deuxième de la saga de vampires de Stephenie Meyer a enfin trouvé justice! Chris Weisz a su bien interprété l'histoire, l'ambiance, les amours déchirées... et même ces petites histoires de lycéens qui bordent la trame principale et ajoutent de l'humour au tout.
Seul reproche : les allures des vampires, qui ne sont plus "enfarinés" comme dans le premier, mais d'une pâleur qui devrait ressembler à du marbre et pas à du plâtre, et leurs lèvres sont trop rouges, ce qui leur donne l'air malade et non angélique du livre...
Robert Pattinson m'énerve, il ne rend pas bien Edward à mon goût, on a l'impression qu'il va se mettre à se chialer d'une seconde à l'autre... Taylor Lautner n'est pas trop mal et a bien pris son rôle au sérieux en se bodybuldant pour coller au personnage! il arrive même à rendre Jacob attachant. Kristen Stewart est très bien, toute en émotion, et parfois tête à claque tellement elle ne sait pas qui choisir...

Vivement juin prochain pour Eclipse!

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Mar 8 Déc - 13:55

La Route

Adapté du roman de Cormac McCarthy, une histoire sur l'Apocalypse et ses survivants. On pourrait penser, oui encore!... mais ici, rien de surréel, tout est (très) réaliste.

Il ne reste plus rien sur Terre, plus de recoltes, plus d'animaux, plus de nourriture... Après de nombreux suicides, les survivants sont divisés en deux : d'un côté on a ceux qui restent en groupes et chassent les humains solitaires pour les manger, et de l'autre ceux qui partent seuls ou en famille vers le sud pour fuir le rude hiver qui s'installe et doivent se cacher des cannibales.
On suit le périple d'un père et de son fils, traumatisés par le suicide de la maman, et possédant 2 balles uniques dans un revolver pour se tuer en cas d'urgence.

Le film est un peu longuet mais la narration est très bien racontée, les flashbacks cohérents et les images de paysages dévastés belles et poétiques. Viggo Mortensen est parfait, comme d'habitude, et on tremble avec lui qu'il ne lui arrive rien.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Dim 13 Déc - 22:00

Trésor

Un film pas vraiment drôle, avec un scénario très pauvre, une mise en scène fade, et des acteurs qui ont l'air bien tristes. Bref, on nous promet de la comédie, on ressort déprimés. Pas du tout un trésor du cinéma français ce Trésor

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Dim 13 Déc - 22:06

Twilight chapitre 2 : Tentation
New Moon


Contrairement au premier opus, on retrouve bien l'ambiance du livre dans ce deuxieme chapitre. Le réalisateur, même s'il a taillé ferme dans le livre, a su conserver l'essence de New Moon et la retranscrire joliment dans des scènes clés, et une très bonne adaptation. La photographie correspond enfin à ce qu'on attend de l'atmosphère pluvieuse du livre.
Tous les enjeux du livre sont bien traités, et les effets spéciaux bien mieux intégrés que dans le premier film. Même les loups-garous sont plutôt bien réussis
Niveau musique, elles sont bien choisies, et bien intégrées, et certaines scènes, comme celle entre les loup-garous et Victoria sont carrément jouissives.
Le seul bémol se trouve au niveau du maquillage des vampire que je trouve totalement raté alors qu'il était très réussi dans le premier film, et le jeu de Robert Pattinson, qui n'avait pas l'air du tout impliqué dans ce film où certes il n'apparait quasi pas, mais ce n'est pas une raison...

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Lun 21 Déc - 19:14

Paranormal Activity

Annoncé comme le film le plus terrifiant de ces 25 dernières années, Paranormal Activity ne tient pas ses promesses. Car si le film reste agréable et que le traitement de type documentaire peut paraître dans un premier temps judicieux, on peine à trembler devant une mise en scène trop suggestive. On s'abîme les yeux à guetter la moindre ombre, le moindre bruit, puisque c'est tout ce que nous offre ce film qui n'instille pas même un petit sursaut. Dommage.

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Mar 29 Déc - 19:30

The Soloist

L'histoire (vraie) d'un journaliste du LA Times qui tente de réinsérer un SDF schizophrène doué pour le violoncelle.

Le film tient grâce aux performances de Jamie Foxx et de Robert Downey Jr. Ce dernier est brillant comme d'habitude mais il a toutefois un jeu un peu plus discret pour ne pas écraser la vedette de l'histoire, mais le charisme de Mr D le met en avant et c'est lui qui mène la danse.
L'histoire est trop axée sur la musique et pas assez sur la psychologie (et psychiatrie) des personnages, le rythme en étant parfois lent, voire ennuyeux. Dommage, parceque l'histoire est intéressante et mériterait un développement des personnages un peu plus approfondi.
Le tout est très bien filmé, avec un éclairage et une photographie très agréables.
Un film beau mais qui vaut plus pour les acteurs.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Jeu 7 Jan - 4:20

Rencontre avec Joe Black

L'histoire : Une nuit le magnat William Parrish ressent une violente douleur tandis qu'une voix surgissant des tenebres lui annonce sa mort prochaine. A ce moment-la, un jeune inconnu se presente a son domicile pour l'accompagner a son dernier voyage. Ce messager de l'au-dela impose a Parrish de l'heberger chez lui afin de lui donner l'occasion de partager un temps les experiences, les joies, les emotions et les drames des vivants, qui semblent lui etre etrangers. En l'espace de trois jours, Joe Black revelera toute la famille Parrish a elle-meme.

Mon avis : Vu sur France 4 avant les vacances. Et il faut dire que le face à face Bradd Pitt/Anthony Hopkins est fascinant. On se prend presque à aimer cette Mort incarné par un Bradd Pitt qui lui donne une dimension d'une rare délicatesse, vraiment très poétique. Un très bon film en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Jeu 7 Jan - 5:19

Solomon Kane

L'histoire : Dans un XVIe siècle ravagé par les guerres, le capitaine Solomon Kane est une redoutable machine à tuer, aussi brutale qu'efficace. Armé des pistolets qui font sa marque, de sa dague et de sa rapière, lui et ses hommes laissent libre cours à leur soif de sang alors qu'ils combattent au nom de l'Angleterre d'un continent à l'autre. Pourtant, lorsque Kane décide d'attaquer une mystérieuse forteresse quelque part en Afrique du Nord, sa mission va prendre un tournant fatal... Un par un, ses hommes sont décimés par des créatures démoniaques, jusqu'à ce qu'il reste seul face à l'envoyé du diable, venu des profondeurs de l'Enfer pour s'emparer de son âme atrocement corrompue. Kane parvient à s'échapper, mais il sait qu'il doit maintenant se racheter en renonçant à la violence et en se consacrant désormais à une vie de paix et de pureté.

Mon avis : Je ne mets pas 0 car j'ai passé un moment agréable en le voyant, mais j'étais surtout occupée à rigoler et à relever les multiples incohérences avec mes potes.
Alors c'est vrai que les costumes sont jolis, que l'intrigue globale reste correcte même si c'est vraiment du déjà vu et que quelques scènes de combat ne sont pas trop mal... Mais les points positifs s'arrêtent là.
Sinon le film est un gros navet, le héros n'a aucun charisme, les dialogues sont plats, le dénouement entièrement prévisible...
A noter : nous sommes au XVIIème siècle, en pleine Angleterre, et une bande de pillards démoniaques sème la terreur sans qu'aucune force armée ne soit envoyée par les autorités royales ni que quiconque fasse quoi que ce soit, à croire que l'anarchie régnait à cette époque...
Bref, un bon gros navet à l'américaine, mais au moins on rigole devant. Même si je déplore d'avoir du payer pour voir cette m...e!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Mar 12 Jan - 0:42

The Singing Detective

Un film à moitié déjanté ou le personnage principal, un écrivain policier cloué dans un lit d'hôpital, imagine des trucs en brodant la réalité et les incorpore à ses histoires style polar des années 50 et mélangées à des numéros musicaux type cabaret ou comédie musicale.

Robert Downey Jr est impressionnant dans ce rôle de malade couvert de brûlures et complètement névrosé. Il excelle aussi en détective de polars 50's avec son charme incomparable. Ses yeux arrivent à faire passer tout et n'importe quoi... L'émotion à fleur de peau, en somme violetheart
Ophi dit que le fin est incompréhensible, pour moi c'est voulu. Le personnage retrouve sa conscience (et sa confiance en lui)

Les personnages secondaires sont aussi excellents, surtout Mel Gibson (chauve et avec des lunettes!) dans le rôle d'un psy qui aide le malade à reprendre goût à la vie, leurs scènes ensemble sont mémorables.
Adrien Brody joue un petit rôle de flic 50's, très court, mais remarqué Very Happy

Un film d'excellente réalisation, de scénario folle-dingue et qui repose sur le génie de Robert Downey Jr lov4

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Ven 29 Jan - 1:01

Tetro

Bennie s'est enfui de chez son père juste avant ses 18 ans et passe chez son grand frère Angie qu'il adulait et qu'il n'a pas vu depuis 10 ans. Angie se fait maintenant appeler Tetro, et ne veut plus entendre parler de sa famille, il s'est installer à Buenos Aires avec une femme qu'il adore mais qui ne connait pas l'histoire de son père. Ce père, célèbre compositeur et chef d'orchestre qui a écrasé tous les autres artistes de la famille parcequ'il ne doit y avoir qu'un seul génie à la fois dans une famille. Tetro, qui se rêvait écrivain et philosophe, a abandonné l'écriture pour ne pas être publié et ne pas connaitre la célébrité de son père, qui l'a empêcher de vivre. Bennie, lui, rêve aussi de devenir écrivain et veut suivre le parcours de son grand frère qui lui avait promis de revenir le chercher... Va-t-il réussir à guérir Tetro de ses blessures internes?

Dernier Francis Ford Coppola qui a voulu faire un film intimiste et en noir et blanc. L'histoire est belle, les effets d'ombres sont très beaux. On retrouve le thème de la famille unie/désunie avec un père très fort, si chère au réalisateur. L'histoire se situe en 2008, on le voit sur une affiche de spectacle, alors qu'on a peu de mal à situer l'époque entre les 60's ou maintenant, jusqu'à l'arrivée d'un téléphone portable... Les scènes de souvenir sont en couleur, ce qui rend bien le contraste entre les deux.
Les acteurs sont tous excellents : Vincent Gallo possède le charisme et l'intensité de regard parfaits pour ce rôle, il n'en efface pourtant pas Alden Ehrenreich, nouveau petit protégé de Coppola, extrêmement doué et intense.
Certains pourraient (et le font) reprocher à Coppola d'avoir fait un film en dessous des moyens qu'il peut utiliser maintenant mais (et il l'a dit lui-même) en tant que 'vieux' réalisateur connu et reconnu, il peut se le permettre, et il en avait envie. Moi je dit il a bien fait.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Sam 13 Fév - 18:49

Sherlock Holmes

L'histoire : Aucune énigme ne résiste longtemps à Sherlock Holmes... Flanqué de son fidèle ami le Docteur John Watson, l'intrépide et légendaire détective traque sans relâche les criminels de tous poils. Ses armes : un sens aigu de l'observation et de la déduction, une érudition et une curiosité tous azimuts; accessoirement, une droite redoutable...
Mais une menace sans précédent plane aujourd'hui sur Londres - et c'est exactement le genre de challenge dont notre homme a besoin pour ne pas sombrer dans l'ennui et la mélancolie.
Après qu'une série de meurtres rituels a ensanglanté Londres, Holmes et Watson réussissent à intercepter le coupable : Lord Blackwood. A l'approche de son éxécution, ce sinistre adepte de la magie noire annonce qu'il reviendra du royaume des morts pour exercer la plus terrible des vengeances.
La panique s'empare de la ville après l'apparente résurrection de Blackwood. Scotland Yard donne sa langue au chat, et Sherlock Holmes se lance aussitôt avec fougue dans la plus étrange et la plus périlleuse de ses enquêtes...

Mon avis : Un très bon film ! Un scénario très intéressant et pour le moins surprenant quant à l'idée que l'on a du plus célèbre détective de la Tamise.
On ne s'ennuie pas une seconde pendant ces deux heures qui passent à la vitesse de l'éclair. Supense, rebondissements, humour et émotions sont habilement distillés dans ce film. La musique est magnifique, colle parfaitement à l'atmosphère du film mais aussi aux personnages, ce qui est plus rare. Les décors de ce Londres du XIXème siècle sont superbes. Quand aux effets spéciaux et aux cacades, tout est orchestré avec brio.
Rob violetheart violetheart violetheart violetheart violetheart et Jude violetheart violetheart violetheart violetheart violetheart donnent au duo Holmes / Watson un nouveau souffle et une relation très étrange. Tous deux se surpassent dans leurs rôles. Mais les autres acteurs n'ont rien à leur envier : Rachel McAdemansou, Mark Strong (pour ne citer qu'eux)... sont très bons également. Bref un film jouissif et assez surprenant! Une suite est à souhaiter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Sam 13 Fév - 19:04

Percy Jackson, le voleur de foudre

L'histoire : Un jeune homme découvre qu'il est le descendant d'un dieu grec et s'embarque, avec l'aide d'un satyre et de la fille d'Athena, dans une dangereuse aventure pour résoudre une guerre entre dieux. Sur sa route, il devra affronter une horde d'ennemis mythologiques bien décidés à le stopper.

Mon avis : Franchement pas un chef-d'oeuvre, bien loin de ça. Où est le Chris Columbus qui a su nous faire rêver avec le premier volet de “Harry Potter” ?
Non, ici, on a droit à des dialogues bien nazes, une intrigue qui ne surprend à aucun moment et à un jeu d'acteur assez moyen de la part des trois héros principaux.
Toutefois, il faut reconnaître que l'on peut profiter de beaux décors et d'effets spéciaux globalement réussis. Mais c'est bien gâché par un humour facile à l'américaine, des personnages peu attachants (Percy se trouve avoir le charisme d'une huitre...), des dialogues fades digne d'une sitcom.
En fait, on a l'impression que le réalisateur s'est dit : « je veux un Minotaure, Méduse, Zeus, Poseidon, Hadès, un Centaure » et qu'il ne s'est vraiment pas cassé la tête pour les mettre en valeur dans un film bien prenant. Ca donne un film impersonnel, où les scènes d'action et les dialogues manquent cruellement de mordant. Les décors sont beaux, l'idée de revisiter la mythologie grecque me plaît toujours, mais voilà, je crois que les points positifs s'arrêtent là. Si l'idée est là, c'est bel et bien tout!
Ô combien j'ai pu regretter d'avoir regardé ce massacre de la mythologie grecque fondue dans le monde moderne que l'on connaît... Voir seulement cinq têtes à un hydre qui en a normalement sept ou neuf ou encore Méduse avec un Ipod à la main, ça donne des frissons! C'est moi qui vous le dit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Lun 15 Fév - 1:21

Taram et le Chaudron Magique (The Black Cauldron)

Dessin animé de Disney de 1985 vu au cinéma il y a presque 25 ans et qui était resté l'un de mes préférés. Il était devenu introuvable pendant des années, soit disant trop sombre et pas assez 'populaire', je l'ai trouvé en DVD par hasard il y a quelques mois!
L'histoire de Taram, un jeune garçon chargé de gardé un cochon Hen Wen ayant la particularité de faire des prophéties, se fait kidnapper le petit cochon et se retrouve emprisonné. Il rencontre alors la jolie princesse Eilonwy, un barde, et Gurgi une charmante petite créature poilue. Ils partent tous en quête de Hen et du Chaudron Magique, afin d'empêcher le 'Horned King" de s'emparer du monde.
Je l'ai donc revu avec mes yeux d'adulte et j'ai de nouveau été enchantée par ce film!
Un style très années 80 au niveau des dessins, qui sont très beaux les décors du méchant ressemblent à une vraie grotte filmée et ils n'avaient pas peur de mettre des trucs glauques dans les dessins animés pour enfants (ce qui, contrairement à ce qui se dit en ce moment, n'est pas choquant du tout!)
J'ai eu la bonne surprise, avec la VO, de voir que John Hurt prêtait sa sublime voix grave et profonde au 'Horned King'.
Un Disney plutôt outsider, une légende.

C'est marrant parceque c'est le même style que les bouquins que je lis maintenant : de la fantasy un peu sombre, avec des dragons, de la magie, un peu d'humour, de la romance, etc. Comme quoi on revient toujours à ces premières amours lov4

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Lun 15 Fév - 22:49

Sherlock Holmes

Depuis le temps que je l'attendais! et que j'appréhendais... les bandes annonces annonçaient un Robert Downey Jr sexy en diable, mais des effets spéciaux... spéciaux et peut-être pas appropriés. Résultat : l'histoire est très bien menée, avec une intrigue 'SherlockHolmesienne' type, très bien filmée avec des belles prises sur les pavés et les paysages londoniens d'époque. Les effets spéciaux sont sympas, des explosions de la magie, et des ralentissements d'action qui sont en fait les mécaniques de pensées de Sherlock, ce qui est super bien trouvé et très beau à voir (Robert au ralentit en gros plan... lov lov lov bave)
L'intrigue est un peu compliquée, il faut bien être concentré pour se souvenir de tous les détails au moment des explications à la fin, mais elle est passionnante et bien style roman policier anglais.
Niveau acteur, la perfection : Robert Downey Jr affiné et musclé "sec" lov pour cet adepte de la lutte, les cheveux hirsutes lov du génie qui passe des jours sans sortir de sa chambre à réaliser des expériences, un accent parfait, une verve parfaitement maitrisée, un charme légendaire red heart red heart red heart , bref, un Sherlock Holmes de rêve! Jude est parfait aussi en Dr Watson, sérieux ayant le goût de l'aventure (sinon, que ferait-il avec Holmes?...), enlaidit car son charme disparait avec sa moustache et son air guindé, mais il garde sa classe naturelle et est très convaincant. La relation Holmes/Watson (comme le souligne Gwen) est très touchante, ce sont 2 hommes qui s'aiment (d'amitié, comme des frères) et qui ne peuvent pas vivre l'un sans l'autre, on voit beaucoup de grands hommes comme ça, par paires, et c'est très bien interprété ici.
Mark Strong en méchant est... méchant, très bon, magnétique. Rachel McAdams est magnifique dans ses belles robes et ses belles coiffures, et très bonne aussi.
Un pur plaisir de cinema.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Lun 8 Mar - 18:11

Shutter Island

L'Histoire : En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule sont envoyés enquêter sur l'île de Shutter Island, dans un hôpital psychiatrique où sont internés de dangereux criminels. L'une des patientes, Rachel Solando, a inexplicablement disparu. Comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée de l'extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre cohérente d'une malade, ou cryptogramme ?

Mon avis : Un film qui en met plein la vue. Du grand Scorcese. Compliqué, alambiqué, mais compréhensible. Une atmosphère très bien rendue, la couleur du ciel aussi inquiétante que le comportement des gens.
Di Caprio est parfait, on y croit, on est avec lui du début à la fin. Le film nous prend et nous emmène dans cet univers ni tout à fait réel, ni tout à fait faux. Quelques scènes, au suspense extrêmement bien géré, sont haletantes. Comme on aime trembler face à un film pareil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Mar 9 Mar - 19:08

Shutter Island

Comme l'a dit Gwen, du grand Scorcese! Leonardo Di Caprio y est excellent, impressionnant même, tellement qu'on fini par rentrer dans ses pensées et ne plus savoir où nous sommes. L'atmosphère de l'île est extrêmement bien filmée, inquiétante et mystérieuse. L'histoire, tirée d'un livre (que je n'ai malheureusement pas lu) est apparemment bien retranscrite à l'écran. On suit, médusés, cette affaire du début à la fin, puis on reste le dernier quart d'heure le menton pendant jusqu'aux genoux.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Ven 2 Avr - 16:45

Le Prestige

Réumé : Londres, au début du siècle dernier...
Robert Angier et Alfred Borden sont deux magiciens surdoués, promis dès leur plus jeune âge à un glorieux avenir. Une compétition amicale les oppose d'abord l'un à l'autre, mais l'émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s'efforcer de se détruire l'un l'autre en usant des plus noirs secrets de leur art. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques...

Mon avis : Duel fratricide et lutte de pouvoirs sont les ingrédients principaux de ce thriller ayant pour théâtre le milieu de la magie à l'epoque des grands bouleversements scientifiques.
Le talentueux Nolan brosse le portrait de deux hommes passionnés, dont les destins resteront intimement liés tout au long de leurs existences, l'application dans la mise en scène comme le soin apporté aux costumes et décors sont remarquables.
Il est, malgré tout, dommage que le solide scénario se termine sur d'abracadabrantes révélations qui ternissent le résultat final.
Niveau acteurs, le face à face Jackman/Bale tient toutes ses promesses. Mickael Caine prouve encore une fois qu'il a toujours sa place aux coté de la jeune génération et on est ravi de retrouver le trop rare David Bowie dans un rôle plutôt inattendu. Cependant, Scarlett Johansson, sous exploitée, a beaucoup de mal à faire exister son personnage classique de femme tiraillée entre les deux héros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Lun 5 Avr - 12:00

Soul Kitchen

L'histoire d'un jeune homme Allemand d'origine grecque, Zinos, qui tient un restaurant à Hambourg, le "Soul Kitchen", cuisine de l'âme comme l'est la soul musique. Son restaurant, qui est son bébé, ne connait pas un gros succès et dois pas mal d'argent au fisc. Lorsqu'il se fait un lumbago, il engage un cuisinier pour faire le menu à sa place, et demande à un ami de jouer avec son groupe. Le groupe ramenant des fans affamés, la réputation, et la clientèle, du Soul Kitchen va changer.

Un film allemand super sympa et très drôle Une galerie de personnages secondaires aussi extraordinaires les uns que les autres (le cuisinier Shayne et ses lancers de couteaux, Sokrate le petit vieux trop fort, la mamie Grecque, le rebouteux Turc, etc) et des situations hilarantes. Un scénario intéressant, drôle, crédible, émouvant, on rentre facilement dans la vie de Zinos et on s'attache facilement à quasiment tous les persos (Ilias violetheart )

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   Dim 11 Avr - 2:46

Tout Ce Qui Brille

L'histoire de 2 filles de banlieue, amies depuis leur enfance, qui veulent découvrir la vie de "riches " à Paris.
Un film réaliste où les 2 filles font exactement ce que l'on a toute fait avec nos copines (genre critiquer comment les gens dans la rue sont habillés, s'énerver pour rien, etc.) Géraldine Nakache et Leïla Bekhti sont très bien et très touchantes Mention spéciale à Audrey Lamy qui joue Carole, bien bourringue et banlieusarde, trop drôle.
Ce n'est donc pas un énième film français "comique" lourdingue ou bêbête mais un très joli film, prenant et drôle, qui nous fait oublier tous les soucis de la vie quotidienne.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques de films P, Q, R, S, T   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques de films P, Q, R, S, T
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Critiques de films - La Liste récapitulative
» Critiques de films de zombies/contaminés
» Jane Austen au cinéma : livres critiques
» Critiques cinéma
» Harry Potter (livres et films) - Avis, opinions, critiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiona McIntosh France :: Festival de Pearlis :: Films-
Sauter vers: