Fiona McIntosh France

Franchissez l'orée du mystérieux Thicket et pénétrez sur les terres sauvages du premier forum Français consacré à l'auteur Fiona McIntosh
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques de films F, G, H, I, J

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Dim 27 Sep - 3:58

Fast and Furious 4

Résumé : Un meurtre oblige Don Toretto, un ancien taulard en cavale, et l'agent Brian O'Conner à revenir à L.A. où leur querelle se rallume. Mais confrontés à un ennemi commun, ils sont contraints à former une alliance incertaine s'ils espèrent parvenir à déjouer ses plans. De l'attaque de convoi aux glissades de précision qui les mèneront hors de leurs propres frontières, les deux hommes trouveront le meilleur moyen de prendre leur revanche : en poussant les limites de ce qui est faisable au volant d'un bolide.

Mon avis : Une grosse daube! L'opus de trop, si vous me pardonnez l'expression... On a beau adorer les courses de voitures tunées comme moi, il y a un moment où il faut savoir s'arrêter!
Ben oui, la suite de suite de suite de suite... On prend les mêmes et on recommence?
C'est à peine si Vin Diesel et Brian Walker arrivent à tirer leur épingle du jeu!
Bref, à voir effectivement si vous voulez de l'action, des voitures, de l'action et encore des voitures!... Customisées s'il vous plaît! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Dim 27 Sep - 4:15

G-I Joe : Le Réveil du Cobra

Résumé : Des montagnes de l'Asie centrale aux déserts d'Egypte, des rues de Paris au pôle Nord, les agents de l'équipe d'élite connue sous le nom de G.I. Joe mènent une lutte acharnée contre un ennemi redoutable. Disposant des toutes dernières technologies en matière de renseignement et de matériel militaire, ils combattent le puissant marchand d'armes Destro et la mystérieuse organisation terroriste nommée Cobra, qui cherchent à plonger le monde dans le chaos...

Mon avis : Quel petit garçon n'a jamais joué à la guerre avec ses poupées articulées armées de gros lances roquettes et de grosses gatling gun ? Qui ne s'est jamais créé ses propres scénarios pretexte à faire péter les pots de fleurs de maman ? Et qui n'a jamais révé de voir tout ca sur grand écran?
Rarement métrage aura aussi bien porté son qualificatif de "film d'action". Ca n'arrête pas. Jamais. Alors du coup, on pourrait vite être fatigué, mais non, même pas. Chaque gros morceau réserve son lot de plans/images/mouvements réjouissant. Les persos sont cernés d'entrée de jeu (le leader, le comique, le techos, l'intellobombe, la brute, le NINJA !, la salope, le machiavélique, le savant fou, l'AUTRE NINJA !) et sont sacrément sympathiques, aidé par des acteurs qui, en règle général, savent quand en faire trop et quand se calmer. L'histoire, grosso modo, on s'en fout allègrement (même si elle fait son job et permet de passer vite d'une scène d'action à l'autre sans temps mort).
Sommers se déchaine à la réalisation. Le statut même du film (licence de jouet) permet de passer un bon moment sans se prendre la tête et fait bien souvent plaisir (trop de trucs trippants pour en citer un, mais tout ce qui se rapporte à Snake Eyes et Storm Shadow déglingue).

Bref, le gamin de 10 ans basique qui élabore ses histoires nawakesque avec ses petits bonhommes devait être aux anges.

Et je n'en fais pas partie... Mais où est le scénar, bordel?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Dim 27 Sep - 4:28

Inglorious Basterds

Résumé : Dans la France occupée de 1940, Shosanna Dreyfus assiste à l'exécution de sa famille tombée entre les mains du colonel nazi Hans Landa. Shosanna s'échappe de justesse et s'enfuit à Paris où elle se construit une nouvelle identité en devenant exploitante d'une salle de cinéma.
Quelque part ailleurs en Europe, le lieutenant Aldo Raine forme un groupe de soldats juifs américains pour mener des actions punitives particulièrement sanglantes contre les nazis. "Les bâtards", nom sous lequel leurs ennemis vont apprendre à les connaître, se joignent à l'actrice allemande et agent secret Bridget von Hammersmark pour tenter d'éliminer les hauts dignitaires du Troisième Reich. Leurs destins vont se jouer à l'entrée du cinéma où Shosanna est décidée à mettre à exécution une vengeance très personnelle...

Mon avis : Ce film est une pure merveille !!! Tous les ingrédients d'un "Tarantino" sont présents. La musique, une fois de plus, colle à merveille aux scènes et reste inoubliable. Les dialogues (et en 4 langues s'il vous plaît!) sont extrêmement bien écrits et certains (pour ne pas dire tous) sont déjà cultes. Les acteurs sont magistraux, les plans magnifiques, la mise en scène maîtrisée, et le scénario réserve de bonnes surprises qui magnifient le film. En un mot, un chef d'oeuvre!
Christoph Waltz est sans conteste énormissime en colonel allemand opportuniste!!!! ses répliques sont à se tordre!
Quant à Brad Pitt, son interprétation du lieutenant Raine est hilarante et son accent italien, déplorable! MDR
Bref, je ne reprendrai pas les personnages un par un pour donner chacune de mes impressions, Laynou l'a déjà fait plus haut et je ne peux être que totalement d'accord avec elle! clin

Un vrai bijou Tarantinien! Vivement le Blu-Ray!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Dim 27 Sep - 4:47

Furtif

Résumé : Ben, Kara et Henry sont les pilotes d'essai d'avions de combat furtifs ultrasophistiqués. Lorsque le capitaine Cummings leur présente EDI, un avion de combat à intelligence artificielle sans pilote humain, Ben est réticent. Mais lors de leur première mission, EDI se révèle un "pilote" hors pair et élimine leur cible avec succès. Sur le vol de retour, EDI est touché par la foudre. Le cerveau du drone a des réactions étranges. Malgré les réserves de Ben et de Henry, Cummings déclare EDI bon pour le service. Lors de leur mission suivante, contre un baron du crime disposant d'armes nucléaires en Chine, EDI a de nouveaux problèmes, et Ben décide d'annuler la mission... mais EDI refuse d'obéir à ses ordres et mène tout de même l'attaque. A présent, EDI a décidé d'accomplir une mission top secrète qui, si elle aboutit, pourrait bien entraîner une guerre nucléaire à l'échelle mondiale...

Mon avis : Excellent!!!! Plein de tension et de suspense, sans pour autant mettre de côté l'aspect humain. Les personnages sont bien construits, l'avion furtif est étonnant, et parfois même touchant... "Furtif" nous incite à réfléchir sur le danger qu'il y a à tout robotiser, reléguant au dernier plan les sentiments et la compassion !
C'est donc sans conteste un film très divertissant qui n'a pour seul but que de nous en mettre plein la vue pendant deux heures... Pari réussi!
Réalisateur désormais spécialisé dans l'action à grande vitesse, Rob Cohen nous livre un blockbuster dopé aux amphétamines et doté d'effets spéciaux dernier cri particulièrement brillants. Toutes les scènes dans les airs (3/4 du métrage) sont de purs moments d'extase avec une caméra qui semble défier les lois de l'apesanteur.
Le film possède néanmoins quelques lacunes, comme un scénario facile qui mise tout sur l'action et qui met en scène des personnages stéréotypés (Jessica Biel en bombe supra-intelligente, Josh Lucas en macho séduisant et Jamie Foxx en comique de service, on est en droit de se poser des questions...).
Pourtant la sauce a pris pour moi, et en sachant à quoi s'attendre, je pense qu'on peut passer un agréable moment. En tout cas je ne me suis pas ennuyé et ça m'a diverti, que demander de plus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Mer 30 Sep - 0:28

Hotel Woodstock

Le festival, tout le monde connait, on a eu de nombreux documentaires et rétrospectives. Ici, on regarde le village qui a abrité le concert le plus mythique de l'histoire du rock.
Elliot, un jeune homme venu travailler dans le motel de ses parents pour l'été 69, décide d'autoriser le concert dans son village, comme un village voisin lui a retiré le permis. Le motel de ses parent devient alors hébergement officiel pour qui veut voir le festival hippie.

Un défilé de personnages hauts en couleurs, une belle histoire (inspirée d'un histoire vraie relatée dans un livre) et une ambiance qui nous transporte en plein milieu des hippies "peace & love". Les acteurs sont tous excellents, Demetri Martin joue Elliot tout en émotions et met en valeur ses jolis yeux, sa mère par Imelda Stauton est geniale (j'ai passé tout le film en me demandant où je l'avais vue et j'ai su après que c'etait Mrs Umbridge!), Emile Hirsh a un petit rôle (un jeune tout juste revenu du Vietnam, traumatisé et un peu parano) mais joué à la perfection, Liev Schreiber joue un travesti garde du corps génial, et Jeffrey Dean Morgan apparait 3 fois 2 minutes mas ça fait plaisir de le voir (et d'entendre sa voix!)
J'ai beaucoup aimé ce film, même si ce n'est pas un coup de coeur.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Jeu 15 Oct - 16:32

Fame

Résumé : Véritable réinvention du film culte oscarisé, Fame livre un portrait bouillonnant d'énergie et visuellement époustouflant de jeunes artistes décidés à imposer leur talent et à trouver leur voie.
Dans l'atmosphère électrique de la très prestigieuse High School of Performing Arts de New York, danseurs, chanteurs et comédiens affrontent quatre ans durant tous les challenges d'un environnement ultra compétitif.
Chacun se voit offrir la chance d'accomplir son rêve... à condition d'être doué, de faire preuve d'un engagement absolu et de travailler sans jamais faiblir.
Parallèlement aux exigences de l'apprentissage, chacun doit affronter ses doutes, et vivre tout ce qui fait la vie à cet âge : les amitiés, les premières amours et la découverte de ses propres limites...
Alors que chacun lutte pour atteindre la lumière des projecteurs, tous vont découvrir qui, parmi eux, a suffisamment de talent et de discipline pour connaître vraiment la gloire...

Mon avis : Euh.... Ou est le scénar???
Non mais franchement, je vous le demande, qu'est ce que c'est que cette "ébauche" de film? Mis à part les chorégraphies de danse moderne vraiment époustouflantes, on n'assiste à aucun feu d'artifice, aucune histoire ne se dégage vraiment, ce n'est qu'un survol des personnages et encore, vitesse grand V! Des personnages en veux tu, en voilà! Il y en a pour tous les goûts, de la petite coincée provinciale sans aucun réel talent au banlieusard qui se découvre une qualité innée pour le théâtre... Mais où est la profondeur???
Mouais... A ne voir que pour la danse!

Coup de gueule : Ha! Et surtout! Ne pas s'asseoir juste derrière une bande de jeunes trous du c.. qui ne respectent personne et qui se foutent du film (du verbe s'en foutre au sens rien à faire) devant vous en parlant très très fort et en gloussant comme des dindes si bien que tu n'arrives plus à suivre. Moyenne d'âge : 14 ans! Dans ce cas là, pas la peine d'aller au ciné, autant rester dehors!! colère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Mer 18 Nov - 22:53

L'Imaginarium du Dr Parnassus

La dernière prestation du très regretté Heath Ledger dans un rôle remarquable.
L'histoire d'un vieil Homme, le Dr Parnassus, qui a passé, il y a plus de mille ans, un pacte avec le Diable lui assurant l'immortalité en échange de l'âme de son dernier enfant le jour de ses 16 ans. Tony, un jeune homme retrouvé pendu et sauvé par l'équipe du loufoque monsieur, amnésique mais charmant et ayant le sens des affaires, va les aider. Leur but : recueillir dans l'imaginarium 5 âmes avant le diable pour sauver la jolie Valentina.

Un voyage dans les rêves, dans la poésie farfelu de Terry Gilliam, avec des acteurs fantastiques. Les décors sont magnifiques et les personnages attachants. Heath Legder, décédé avant la fin du tournage, livre ici une palette d'émotions comme il n'en avait jamais fait, son charisme envoutant est de nouveau mis en évidence et devenait de plus en plus puissant (ce qui nous fait encore plus regretter cet acteur au visage d'ange) Les acteurs jouant le rôle de Tony de l'autre côté du miroir (Johnny Depp, Jude Law, et Colin Farell) sont extraordinaires de subtilité et de charme (surtout Jo ^^)
Un rêve enchanteur et farfelu, à voir et à revoir.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Dim 13 Déc - 21:58

L'Imaginarium du Docteur Parnassus

Quand on va voir du Gilliam forcément on sait qu'il va falloir ouvrir très grand son esprit.
Et ici, d'autant plus puisqu'il est question d'imaginaire, et que Gilliam met autant le sien que le notre à contribution. Comme toujours, sa caméra virevolte joliment, chaque plan devient un rêve, embrasé par une photographie fabuleuse, et une musique enivrante. Sublimé par des acteurs qui ont tous l'air enchantés d'être là et sont réellement magnifiques. On retiendra surtout la performance encore une fois hallucinante d'Heath Ledger, qui donne le frisson lors de chaque scène émotionnelle, et fait d'autre plus regretter sa tragique disparition. Son talent explose à l'écran comme il l'avait fait dans le Dark Knight. On retiendra aussi le vibrant hommage de quatre amis qui campent avec beaucoup d'humilité ses doubles.
Le seul reproche qu'on peut faire à se film se trouve donc au niveau de l'histoire. Comme souvent hélas avec Gilliam, elle finit par tourner quelque peu au grand fouillis, et on s'y perd tellement qu'on peine à comprendre le comment du pourquoi du film. Mais peut-être est-ce que cela fait partie du rêve? Désordonné, mais collé avec instance au plus profond de notre inconscient pour des jours entiers.

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 2 Jan - 2:44

Frères du désert (The Four Feathers)

Une des films avec Heath Ledger que je n'avais pas encore vu.
L'histoire d"un jeune soldat anglais, dans les années 1880, qui refuse de partir en mission au Soudan et reçoit alors, de la part de sa fiancée et de ses 3 amis, en symbole de ce qu'ils pensent être de la lâcheté. Il part alors seul au Soudan, tandis que son meilleur ami, au Soudan aussi mais avec l'armée, entretien une correspondance écrite avec la fiancée esseulée.
Avec aussi Wes Bentley, Djimon Hounsou, Martin Sheen et Kate Hudson.

L'histoire est bien menée, Wes Bentley est bien charismatique (avec son regard clair perçant) mais pas autant que Heath Ledger qui est non seulement présent dans sa beauté, sa présence, mais aussi son jeu qui commençait déjà à montrer pas mal de nuances à l'époque. Les scènes avec les plumes blanches sont très belles et émouvantes. Djimon Hounsou est excellent et très beau de corps (esthétiquement parlant). Kate Hudson est très fadasse, autant à regarder (les cheveux roux, c'est moche sur elle) que dans son jeu.
Les images du désert sont très belles, excellente photographie, intégration intéressante dans le désert, les ethnies, la guerre...

Un joli film qui reste agréable et émouvant.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 2 Jan - 13:26

Garden State

Réalisé et joué par Zach Braff (d'abord connu pour son rôle d'étudiant en médecine dans la série télé Scrubs), avec aussi Natalie Portman et Peter Sarsgaard.
L'histoire d'un jeune homme ayant des problème psychologiques et qui revient dans sa ville natale pour le décès de sa mère, alors que ses parents l'ont fait partir 10 ns plus tôt. Il y reste quelques jours, revoit ses amis de lycée, et rencontre une mystérieuse jeune fille qui l'apprend à apprécier la vie.

Un joli petit film, bien mené par Zach Braff, qui joue bien le gars déprimé et perdu. L'histoire est originale, drôle et émouvante. Natalie Portman est excellente en fille trop enjouée, mythomane, mais charmante. Peter Sarsgaard est très bon en mec qui ne sait pas quoi faire de sa vie à part se droguer et escroquer les morts qu'il enterre (il est croque-mort) mais super-charismatique et intense.
Pas mal de scénettes cocasses (le chien d'aveugle dans la salle d'attente de l'hôpital est énorme!), des situations originales, des surprises non prévisibles... Bref, un film qui ne rentre pas dans le moule des comédies US qu'on voit partout et qui se distingue, en bien.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Jeu 7 Jan - 2:16

Moi aussi je voudrais bien voir Frères du Désert... J'ai essayé de me le procurer mais il était un peu trop balèze pour mon ordi si tu vois ce que je veux dire!... Hum, hum! ^^

Mais tu m'as encore plus donné envie de le voir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Jeu 7 Jan - 2:42

loool MDR
regarde-le, il est très bien!

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Gwenescence
Dark Assassine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 31
Localisation : Gaïa
Livre : Relecture de l'Exil - Trilogie Valisar (Fiona McIntosh)

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Jeu 7 Jan - 4:39

Les infiltrés

L'histoire : A Boston, une lutte sans merci oppose la police à la pègre irlandaise.
Pour mettre fin au règne du parrain Frank Costello, la police infiltre son gang avec "un bleu" issu des bas quartiers, Billy Costigan.
Tandis que Billy s'efforce de gagner la confiance du malfrat vieillissant, Colin Sullivan entre dans la police au sein de l'Unité des Enquêtes Spéciales, chargée d'éliminer Costello. Mais Colin fonctionne en "sous-marin" et informe Costello des opérations qui se trament contre lui.
Risquant à tout moment d'être démasqués, Billy et Colin sont contraints de mener une double vie qui leur fait perdre leurs repères et leur identité.
Traquenards et contre-offensives s'enchaînent jusqu'au jour où chaque camp réalise qu'il héberge une taupe. Une course contre la montre s'engage entre les deux hommes avec un seul objectif : découvrir l'identité de l'autre sous peine d'y laisser sa peau...

Mon avis : Un fascinant jeu de cache cache orchestré de main de maître par Martin Scorsese. La mise en scène est originale et efficace, l'intrigue est complexe, prenante et intéressante. Action, violence, intensité psychologique jalonnent les 2h30 ou on est tenu en haleine et on en redemande ! Dicaprio et Matt Damon sont vraiment épatants dans leurs rôles respectifs et la qualité du film leur doit beaucoup. On attend avec impatience la rencontre entre les 2 personnages durant tout le film jusqu'à la confrontation intense. Un duel à distance très intéressant et à plus grande échelle un aperçu de la complexité des rapports mafia-police et les infiltrés. La fin est sèche, âpre (comme je les aime! ^^). Un très bon film policier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 15 Fév - 13:18

I Love You Phillip Morris

L'histoire vraie de Steven Russel, père de famille et flic exemplaires qui a comme révélation après un accident de voiture que sa vie entière est un mensonge, il décide alors de dévoiler son homosexualité au grand jour et de quitter sa femme et sa fille. Hélas, être gay coûte beaucoup d'argent, entre les vêtements, la manucure, la déco et son charmant petit ami, Steven a du mal à assumer ses envies de grandeur. C'est là qu'entre les fraudes, les faux papiers, les arnaques d'assurance... Il va en prison où il rencontre Phillip Morris, un être adorable, beau, naïf, et qui devient l'amour de sa vie. Mais où s'arrêtent les arnaques?

Jim Carey en gay qui fini par s'assumer et arnaqueur jusqu'au bout, est excellentissime! Ici, pas de grimaces exagérées, pas de travail du corps (enfin, si, quand même un peu... il est un peu cascadeur son personnage et gay aussi...) mais un jeu toute en finesse et un humour subtile qu'il connait si bien. Ewan McGregor est surprenant en gay tout mignon (deuxième frustration en moins d'1 an... après la soutane...) et très très bon. L'histoire est menée tambour battant, le personnage principal nous raconte son histoire depuis son lit de mort, on l'écoute, on rit, on pleure avec lui, et on en redemande!
Un film à voir et à revoir pour ses acteurs, pour l'humour, pour les images, tout quoi.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Dim 7 Mar - 13:23

Hostel, chapter I

Pour résumer un petit peu mon "histoire" avec les Hostel, j'ai craqué pour le réalisateur Eli Roth cet été, sous les traits de Donnie "The Bear Jew" Donowitz dans Inglorious Basterds de Quentin Tarantino. Je me susi donc renseigné sur Eli et c'est là que j'ai su que c'était le réalisateur de Hostel, et en regardant ses interviews, trailers, et autres vidéos, je suis encore plus tombée sous le charme. Je me devais donc de voir les films qu'il a créé et les Hostel (I et II) me donnaient envie. Je me suis donc acheté les deux en coffret dvd.

Hostel, part I raconte l'histoire de 2 étudiants américains Paxton et Josh, qui partent sillonner l'Europe et rencontrent Oli, un islandais, qui les accompagnent à Amsterdam. Là, Alexei, un jeune russe, leur vante la Slovaquie et une auberge ("hostel") ou les filles, en manque d'hommes, ne demandent qu'à coucher. Les trois jeunes gens partent donc à l'endroit indiqué et se retrouvent dans une chambre avec de charmantes jeunes filles qui leur font passer une nuit de rêve... Ce lieu paradisiaque dissimule en fait un enfer : Elite's Hunting, société qui permet à de riches européens et (surtout) américains de torturer à plaisir et tuer de jeunes victimes prises au hasard. On voit donc ce qu'il se passe, par les yeux des torturés, dans les cabines de torture et de l'extérieur.

J'ai beaucoup aimé Hostel, il me tarde de voir le chapitre II. Ce n'est pas vraiment un film d'horreur à proprement dit, et même s'il y a des scènes très chaudes entre jeunes friands de sexe, il ne s'agit pas ici d'un navet pour ados qui fait peur. C'est un peu gore, mais largement supportable, c'est plus l'angoisse des personnages qui est prenante.
L'ambiance est belle, mystérieuse, tout est très bien filmé, des rues d'Amsterdam au paysage de Bratislava, en passant par les scènes de tortures, jamais montrées en entier donc plus suggestif et moins mecanique, on a le temps de se rendre compte des émotions des victimes et même des bourreaux. Les personnages sont aussi mis en valeur, par des acteurs très bons et par une façon de filmer comme on filmerai ses bébés, avec amour. Eli Roth prend soin des acteurs, même les figurants (le groupe d'enfants terribles, dans des scènes à la fois angoissantes et drôles).
Un film, donc, pas mal psychologique (sauf au début ou les gars ne pensent qu'à baiser...), visuel mais surtout ressenti.

_________________
Come, alone and alive
You're afraid but that's not what I asked
Why not go for a ride?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques de films F, G, H, I, J
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiona McIntosh France :: Festival de Pearlis :: Films-
Sauter vers: