Fiona McIntosh France

Franchissez l'orée du mystérieux Thicket et pénétrez sur les terres sauvages du premier forum Français consacré à l'auteur Fiona McIntosh
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques de films F, G, H, I, J

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 16:35

Postez ici vos critiques sur les films commençant par les lettres citées dans le titre.

Récapitulatif des critiques :

F
Fame : Gwenescence
Une Famille Brésilienne : Layne
Fast and Furious 1, 2 et 3 : Gwen
Fast & Furious 4 : Ophidia
Fast & Furious 4 : Gwenescence
Les femmes de ses rêves : Ophidia
Fight Club : Layne
La Fille de Monaco : Sév
Flash Gordon : Grille-Pain
Fou d'Irene : Nerian
Frida : Layne
Funny Games US : Lima
Furtif : Gwenescence


G
Ghost Rider : Ophidia
GI Joe : Ophidia
GI Joe : Gwenescence
Gilbert Grape : Nériän
Gone Baby Gone : Ophidia
Gone Baby Gone : Sév
Good Morning England : Layne
Gothika : Ophidia
Gran Torino : Sév
Gran Torino : Ophidia
Gran Torino : Layne
Gran Torino : Nériän
Une Grande Année : Ophidia

H
Hairspray : Ophidia
Half Nelson : Ophidia
Hancock : Ophidia
Hannah Montana : Ophidia
Hannibal Rising : Ophidia
Hard Way : Ophidia
Harrisson's Flowers : Ophidia
Harrisson's Flowers : Layne
Harry Potter et l'Ordre du Phénix : Ophidia
Harry Potter and the Half-Blood Prince : Ophidia
Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé : Elin
Harvey Milk : Layne
Harvey Milk : Ophidia
Harvey Milk : Sév
H2G2 le Guide du Voyageur Galactique : Gwen
Heart and Souls : Layne
Hellboy II les légions d'or maudites : Ophidia
Hellboy II les légions d'or maudites : Gwen
HightSchool Musical : Ophidia
High School Musical 3 : Gwen
Hitcher : Ophidia
Hitman : Ophidia
Hollywoodland : Ophidia
Hors de Prix : Ophidia
Horton : Ophidia
Hotel Woodstock : Layne
Hot Fuzz : Layne
Humpday


I
I am a legend : Gwen
L'île de Nim : Ophidia
Il était une fois : Ophidia
Il était une fois : Gwen
L'Illusioniste : Ophidia
I'm a legend : Ophidia
I'm not there : Ophidia
Immortel : Gwenescence
Incognito : Ophidia
Incognito : Layne
Incredible Hulk : Gwen
Incredible Hulk : Ophidia
L'Incroyable destin de Harold Crick : Ophidia
The Indian Runner : Layne
Indiana Jones et les Aventuriers de l'Arche Perdue : Ophidia
Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull : Ophidia
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal : Sev
Les Infiltrés : Ophidia
Inglorious Basterds : Layne
Inglorious Basterds : Ophidia
Inglorious Basterds : Gwenescence
Les Insurgés : Sév
Into the Wild : Layne
Into the Wild : Ophidia
Into the Wild : Sev
Iron man : Ophidia
Iron Man : Lima
Iron man : Layne
Iron man : Sev

J
Jackpot: Ophidia
Jackpot : Sev
Jackpot : Lima
Jaquou le Croquant : Ophidia
Jarhead : Nerian
Jean de la Fontaine-Le Défi : Ophidia
Jeu de Dupes : Layne
La jeune fille à la perle : Ophidia
Le Journal d'une Baby Sitter : Layne
Le Jour où la Terre s'arrêta : Sév
Le Jour où la Terre s'arrêta : Ophidia
Un Jour sur Terre : Ophidia
Joyeux Noël : Sév
Jumper : Ophidia
Jumper : Lima
Juno : sev34
Juno : Ophidia
Juno : Layne


Dernière édition par Ophidia le Mer 15 Avr - 12:36, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 16:59

Les Infiltrés :



Quand on dit Scorcese, c'est un peu comme Spielberg, tout de suite, on rentre dans la salle avec notre barre d'appréciation placée très très haut. Car oui, nous savons à l'avance que nous allons une nouvelle fois éprouvé le génie créatif d'un GRAND du 7eme art.
Et bien encore une fois, aucune déception, une réalisation toujours aussi léchée, toujours aussi efficace! Un montage impeccable sans temps mort qui permet de ne pas s'ennuyer une seconde durant les pourtant quelques 2H30 que dure le film.
Et un casting où la seule présence de son complice DiCaprio et du toujours fabuleux Jack Nicholson laissaient augurer de grands moment de cinéma.
Et on y a le droit à ces grands moments! Nicholson cabotine à outrage, et bizarrement, c'est comme ça qu'on l'aime!
Et que dire de Caprio... de film en film, l'adolescent qui jouait trop sur son physique et pas assez sur la seule expression qu'il nous proposait sans cesse à l'époque Roméo et Juliette s'efface petit à petit pour laisser réapparaître cet acteur prodige qui brillait par son talent dans Gilbert Grape. Oui mais ce gamin est maintenant devenu un homme, et ça se voit! Caprio ne se contente pas de laisser sa gueule d'ange aux vestiaire, il habite son personnage, ou est habité par lui selon le point de vue, et y a pas dire, c'est beau. Une simple petite grimace, un simple petit frémissement de la paupière lui suffit maintenant pour déclenché toute une palette d'émotion autant chez son personnage que chez le spectateur.
Et c'est ça qui rend le film de Scorcese aussi puissant, qui lui permet de s'imprimer dans nos rétines de façon indélébile : ses personnages à hauteur d'homme, pas des héros, simplement des hommes qui ont fait des choix, les bons ou les mauvais, qui vont tous les mener vers des chemins qu'ils n'auraient jamais emprunté en connaissance de cause.
Ce petit bijoux du cinéma est parachevé par un scénario coup de poing aux multiples rebondissements, et par tous les autres acteurs dont je n'ai pas parlé, Matt Damon en tête, tous impeccable sous la houlette de ce génie visuel qui nous offre encore ici un très grand film, et nous fait découvrir encore un petit peu des multiples facette d'un acteur passable devenu un GRAND acteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 17:08

Hors de prix :



Le film annoncé d'entrée par la bande annonce comme le bon prototype de film français, dans la lignée des Weber.
Ici, l'histoire est assez banale, du déjà vu comme on dit. D'un côté la femme fatale inaccessible, de l'autre l'homme fragile un peu niais et sans le sous. Bref, de ce côté là, on ne pouvait pas s'attendre à beaucoup d'originalité, et on en aura pas, l'intrigue étant téléphonée du début à la fin du film ne donnant pas la moindre surprise.
Pourtant, on se prend à aimer suivre les aventures de ces deux personnages oubliés par la vie et qui tentent de s'en construire une à leur mesure.
Les deux acteurs sont excellents, Audrey Tatou étonnement sexy et charmeuse, Gad Elmaleh toujours aussi... lui quoi.
Dommage qu'il nous ressorte son rôle de "La Doublure" presque mot pour mot, mais bon, ça suffit ici donc on ne lui en veut pas.
Quelques passages bien drôles viennent même parsemer ce joli petit film qu'on prend plaisir à regarder. A voir, mais un fois, juste comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 17:17

Hollywoodland :



Après la mort de George Reeves, qui incarnait Superman à la télévision, la mère de celui-ci engage un enquêteur verreux pour déterminer les circonstances de ce drame. Suicide ou meurtre?

Dès la première image, la caméra experte d'Allan Coulter nous plonge dans ces années de la glorieuse Hollywood. Que ce soit lorsque l'on suit la vie compliquée de George Reeves au travers de filtres chatoyants, ou bien lorsque l'on suit l'enquête tortueuse de Louis Simo dans une atmosphère au teint terne et inquiétant, la réalisation toujours impeccable arrive à nous garder dans le film, imprimant une atmosphère bien particulière au film.

Le scénario très recherché nous permet non seulement de suivre pas à pas l'enquête, mais aussi de nous faire notre propre idée sur l'affaire.

De plus, l'habile montage alternant savament les flashback mettant en scene Reeves et le présent avec l'enquête de Louis Simo, permet de garder un rythme soutenu tout au long du film qui ne laisse aucune place à l'ennui.

L'interprétation de Ben Affleck est totalement remarquable, loin des rôles ternes où il nous avait habitué. Il mérite amplement son prix à Venise de meilleur rôle masculin. Il personnifie vraiment à la perfection George, dans ses doutes, ses joies, ses peines, ses colères et son ambition. Les interprétation de Diane Lane et de Ben Hopkins sont tout aussi réussies, ajoutant à la réussite du film.
Quand à Adrien Brody, même s'il ne livre pas là l'une de ses meilleures interprétations (mais comment humainement dépasser ce qu'il nous a offert dans Le Pianiste???), il livre encore là une performance tout à fait exquise, renouvelant totalement le personnage pourtant vu et revu du détective privé. Sa gestuelle, sa façon de s'exprimer, tout est savement calculé pour nous faire totalement oublier l'acteur et qu'on ne voit que le personnage vraiment interessant car qui évolue tout au long du film. Mais c'est dans les scènes montrant la vie privée du détective que Brody fait vraiment l'étalage de tout son talent. Quand la caméra accroche son regard douloureux, il est si boulversant qu'on a presque l'impression de pouvoir voir son âme au fond de ses grands yeux verts : à couper le souffle.

Encore un très bon film pour Brody donc qui prouve après la daube monumentale KK et l'ennuyeux et insipide The Village qu'il sait encore choisir ses scénarios.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 17:19

Jaquou le Croquant :



Je le conseille à tout le monde.

Je tiens à préciser avant d'aller plus loin que je n'ai ni lu le livre, ni vu la série éponyme.

Ceci étant dit, dès la première image du film, on est dedans. L'atmosphère, l'époque, la chaleur des images, les costumes et les décors, tout colle à la perfection pour donner au final une splendide reconstitution historique.
La musique et la réalisation de Boutonnat sont dignes des grandes productions américaines, magnifiques. Les thèmes musicaux reviennent à point nommé sur certaines scènes clés et permettent de faire le trait d'union entre les moments forts.

Le scénario et le montage ne laissent aucun temps mort, et, si certaines scènes peuvent paraître légèrement trop longue, leur importance se trouve justifiée par la suite. Car ici tout est savament calculé pour que non seulement le spectateur comprennent parfaitement les motivations du personnage principal, mais aussi ses peurs et ses démons.

Les acteurs sont tous étonnant de perfection, à commencer par le petit Léo dans le rôle de Jacquou enfant qui transperce l'écran de son regard haineux tout en étant incroyablement touchant dans les scènes d'émotion.
Gaspard Ulliel distille son charme à tout va, parfois joliement timide et tendre, parfois aveugle de vengeance, il trouve toujours la juste mesure. Mais la palme revient tout de même à Jocelyn Quivrin, époustoufflant en Comte de Nansac, THE grand méchant, un rôle à contre emploi donc, où il montre toute l'ampleur de son immense talent d'acteur.

Bref, avec ce film, le cinéma français n'a plus à avoir honte de ses grosses productions, car celle-ci n'a vraiment rien à envier aux blockbusters américains!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 17:21

L'Illusionniste :



L'illusion est au coeur de ce film, comme son l'indique, et va jusqu'à tromper le spectateur avec son synopsis et sa bande-annonce!

Car si ces deux outils nous laissaient envisager un film portant avant tout sur la politique de l'Autriche et une grande histoire d'amour sur fond de magie, à la fin du visionnage on ne sait pas vraiment ce qu'on vient de voir, le scénario et le montage étant plat et confus.

Si le film est plaisant à voir, la fin évente totalement ce plaisir, mimant de façon on ne peut plus ratée une fin coup de poing, mais qui finalement ne parvient pas à eveiller le moindre soupçon d'intérêt, tant on se dit que ça aurait mille fois mieux sans cette fin baclée, si l'histoire avait vraiment été ce qu'on pensait qu'elle était. Car avec cette fin, le film se révèle presque inutile. On se dit "tout ça pour ça???", et on a l'impression, comme le public du fabuleux illusioniste, de s'être fait duper.

Reste toutefois les interprétations remarquables d'Edward Norton et Paul Giamatti. Si le registre sentimentalo-surnaturel n'est pas ce que Norton aura fait de mieux, il arrive à conserver cette part de charisme qui fait toute la différence, qui apporte à son personnage cette aura démesurée qui donne une dimension tout autre au personnage. Giamatti est excellent en inspecteur surpassé et par son manque de connaissances et par son ambition. Son personnage sera celui qui évoluera le plus tout au long du film.
Deception comme toujours en ce qui concerne Jessica Biel, toujours aussi fade, et d'autant plus face à Norton qui occupe tout l'espace avec son charme ténébreux et la rend inexistante.

Un film qui aurait pu etre un chef d'oeuvre, mais qui ne se révèle donc au final qu'un bon divertissement, et ce en grande partie grâce à la nouvelle performance hors du commun de Norton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 17:26

L'Incroyable destin de Harold Crick :



L'histoire étonnante d'un homme qui se rend compte qu'il est le héros d'un livre écrit en Live par une romancière à succès qui a la facheuse manie de tuer ses personnages à la fin de tous ses romans...

L'idée de départ était on ne peut plus ingénieuse! Dans la veine d'Eternal Sunshine, l'originalité était là, il ne manquait plus que l'histoire et les acteurs pour en faire un nouveau petit bijou du cinéma.

Et si les interprêtes sont irréprochable, Will Ferrell en tête dans un rôle totalement à contre emploi, l'histoire se révèle un peu fade et convenu. On manque de surprise, et si on prend plaisir à voir ce film, il s'efface presque aussitot passé la porte de sortie de notre mémoire. Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 17:29

Une Grande Année :



On connaissait le Ridley Scott de Gladiator ou encore Kingdom of Heaven, l'expert en fresques historiques coup de poings.
C'est donc avec étonnement qu'on le retrouve ici à la baguette de cette histoire romantico-moralisatrice.

L'histoire est simple mais plaisante, la réalisation toujours aussi soignée et efficace, le montage sans temps morts.
Le contraste entre la vie terne du héros à Londres et ses "vacances" colorées dans le sud de la France est magnifiquement rendu par une photographie sublime.

Les acteurs sont tous excellents, du toujours très charismatique Russell Crowe, au prodige Freddie Highmore en passant par l'étoile montante Marion Cotillard (il est loin le temps de Taxi!!! et c'est tant mieux!) ou encore un étonnant Didier Bourdon en vigneron ronchon, ou encore le toujours fantasque Tom Hollander (alias Lord Cutler Beckett dans Pirates des Caraïbes 2!!!!).

Un très joli film doc, à voir et à revoir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 17:34

Hannibal Rising :



En tant que grande fan de la série de livre de Thommas Harris, mais aussi des trois précédents films (n'ayant pas vu Le Sixieme Sens), j'attendais beaucoup de ce film, mais aussi beaucoup de Gaspard Ulliel qui reprenait le rôle tant adoré d'Hannibal le Cannibal. Eh bien aucune déception de ce côté-ci. Ulliel est étonnement à la hauteur du personnage et n'a pas à rougir de sa prestation qui donne le frisson.
La réalisation est magnifique, avec une photographie très réussie.
Un très bon film donc, qui malheureusement se classe dernier de cette quadralogie par un scénario très en deça des précédents et un peu trop facile. Et surtout, donner une justification aux actes du cannibal démystifie le personnage, qui, du coup, malgré la performance d'Ulliel, perd de son charisme et de son magnétisme. Dommage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Lun 18 Fév - 17:36

Ghost Rider :



Une daube...
Enfin pas tout à fait. Car Nicolas Cage a le géni de sortir ce film de la fange dans laquelle il se vautre allègrement.
En effet, les scène où Cage est "normal" si je puis dire, sont acceptables, interessantes, marrantes parfois.
Par contre, quand il se transforme en Rider... au secours! Effets spéciaux ratés, scénario éclair, humour niais... rien pour rattraper le reste...
Et ces démons qui se font détruire en trois secondes chrono... même le gros méchant vilain pas beau (enfin si, très beau visuellement justement, et qui aurait pu etre un méchant culte si pas si niais...) se fait avoir comme un bleu.
En résumé, un film pop corn à voir à la maison, à une soirée entre potes, mais certainement pas au ciné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Layne
Aegis
Aegis
avatar

Féminin Nombre de messages : 5132
Age : 38
Localisation : somewhere! hidding...
Livre : The Desert Spear - Peter V Brett

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Mar 19 Fév - 14:53

Into the Wild

Que dire de plus sur ce film à part que je l'ai trouvé magnifique?...
Magnifique dans l'histoire elle-même (tirée d'un histoire vraie et d'un livre)
Magnifique dans la réalisation : les images sont très belles, ce film a confirmé mon admiration pour Sean Penn
Magnifique pour ses acteurs (Emile Hirsh, sublime et criant de vérité)
Magnifique dans la narration et la musique (B.O. signée Eddie Vedder *looove*)

On est tenu en haleine pendant plus de 2h30, les scènes sont parfois très dures, difficiles à supporter même... Cette histoire nous montre que la liberté est le plus cadeau que la Terre puisse nous offrir mais il ne faut pas négliger pour autant ceux qui nous aiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lili8layne
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Ven 22 Fév - 23:11

Jean de la Fontaine Le Défi :

Je suis allée le voir parce que j'adore Lorant Deutsch (c'est mon pote, je l'ai éjà vu, je lui ai déjà parlé je ne sais combien de fois lol ), mais alors qu'est-ce qu'il est loooooooooooong ce film! En plus à quelques rares exceptions près, les acteurs sont ou passables (Lorant notamment), ou carrement mauvais, et pourtant on a le droit à toutes les pointures du cinéma français.
Le scénario qui tente de s'appuyer sur la réalité historique s'essoufle vite. La multiplication des personnages ne fait qu'empeser le tout. De plus les costumes et les décors qui rappellent un peu ceux de la série TV Les Rois Maudits n'aident pas à l'immersion dans l'époque.
La seule chose qu'on retiend de ce film c'est que DeLaFontaine était un homme volage, et c'est tout de meme dommage.

_________________
PASSION rules REASON


Dernière édition par Ophidia le Lun 12 Mai - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Ven 22 Fév - 23:16

Hitcher :

-Sujet : déjà vu
-Scénario : inexistant
-psychologie des personnages : néant
-jeu des acteurs : moyen
-dialogues : insipides
-sursauts : 3
-trouillomètre : 0.1/20 (pour les 3 sursauts...)

recommandation : à garder pour la soirée halloween de la petite soeur

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Ven 22 Fév - 23:53

Harry Potter et l'Ordre du Phoenix :

Dès la première image, on sent qu'on retrouve le même style plus sombre et torturé qu'avait déjà imprimé Cuaron à la saga pour le Prisonnier d'Azkaban. D'ailleurs, plus encore que l'apparition du titre là aussi dans une atmosphère chargée et inquiétante, la première séquence est là aussi presque filmée caméra à l'épaule donnant un esprit très authentique, avec en plus une photographie très réussie avec les éléments au sol très saturés alors que les cieux restent extrêmement chargés de sombre.
Première séquence qui révèle également les intentions du réalisateur de faire de cette opus peut-être le plus profond psychologiquement de la saga. Daniel Radcliffe s'est d'ailleurs beaucoup amélioré par rapport aux précédents films. Première scène très réussit avec Dudley. La scène des détraqueurs est également très belle, avec des dementors plus fidèles à la représentation que je m'en faisais à la lecture du livre que lors du 3eme film, surtout au niveau de la conformation de la "bouche".

Les scenes au QG de l'Ordre sont trop courtes à mon gout, mais j'ai été agréablement surprise par Kreatur qui est magnifiquement rendu, en tous points comme je l'imaginais.

Malgré mon affection que tout le monde connait maintenant pour Gary Oldman, il ne m'a une nouvelle fois pas impressionnée dans le role de Sirius. Une nouvelle fois on ne lui a pas donné la place de faire étalage de son talent, et même si on peut voir percer quelques petits éclats de son géni scénique lors de certaines scène, c'est une petite déception de voir un acteur d'un tel talent si sous exploité. Même constation en ce qui concerne Lupin, qu'on voit quelques secondes par ci par là dans le film et qui doit avoir seulement quelques phrases de dialogue ... Engager un acteur comme Dav Thewlis pour ça, c'est vraiment de l'abus

L'arrivée à Poudlard sur la reprise du thème musical d'Hedwig est magnifique, et d'ailleurs la musique, qui était je trouve ratée dans le 4eme film, retrouve de belles consonnences qui manquaient depuis le départ de John Williams.

Du côté du casting adolescent, coup de coeur pour Eva Lynch! Moi qui trouvait le choix de cette actrice mauvais pour le role de Luna, elle m'a vraiment épathée par la ressemblance dans les postures et la façon de parler avec ce que je m'étais imaginé en lisant. Bref, elle est parfaire en Luna, et pour une débutante, c'est vraiment chapeau!
Chapeau aussi à Rupert Grint qui je trouve est celui du trio dont le jeu s'est le mieux amélioré. IL est beaucoup plus crédible et naturel dans ce film que dans les autres et arrive presque à rattraper le Ron que j'imagine en lisant le livre.
Coup de coeur également pour les jumeaux Weasley qui sont je trouve à croquer dans ce film! J'aime leurs petites moues machiavéliques, leurs petits sourires de conivance, et leurs yeux qui pétillent à chaque mention de farces et de mauvais coups. De plus, y a pas à dire, ils se sont bonifiés avec l'age
Bemol par contre au niveau d'Hermione. L'actrice est toujours aussi peu naturelle et ça en devient un peu agaçant à force, meme si elle s'est clairement améliorée elle aussi.
Neville.... mon petit chouchou chez les enfants. Il a énormement changé, mais en mieux. Son jeu aussi s'est étoffé, donnant plus de profondeur à ce personnage qui j'en suis sure va devenir central dans le dernier tome.

En ce qui concerne le casting adulte, Imelda Steuton est absolument fabuleuse en Umbrige! Toutes ses scènes sont exquises, et j'ai bien rit grâce à elle et à son fameux "hum hum" lol
Par contre on voir à peine McGonagall, c'est un peu dommage.
Bon vous le saviez, je ne pouvais pas parler de ce film sans parler de Snape et de son interprete Alan Rickman. Il a certe peu de scenes, mais alors quelles scenes!!! Alan nous fait son show et s'accapare l'écran et l'attention dans chacune d'elle. Son interprétation frise le divin, bref, j'en frétillais d'extase lol
Je l'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime ce personnage !!!
Contente d'ailleurs qu'ils aient conservé le Pire souvenir de Rogue
Coup de coeur aussi pour Helena Bonham Carter, en Bellatrix Lestrange elle irradie de machiavélisme sadique, je l'ai vraiment adorée! D'ailleurs en 3D sa dernière scene était absolument sensationnelle!!!
Reste donc pour clore le chapitre casting Ralph Finnes qui avait été pour moi LA deception du précédent volet. Ici il gagne légèrement en noirceur, en carure et en prestance ce qui donne tout de suite plus de crédibilité au personnage.

En ce qui concerne le fond, l'adaptation en elle même, même si forcement il y a eu beaucoup de choses sacrifées et d'autres forcement modifiées, j'ai trouvé qu'ils avaient réussi à conserver l'essence du livre, même si beaucoup de scenes sont beaucoup trop rapides, et que l'enchainement laisse parfois un peu frustré de n'avoir pas vu développer certaines scenes. De plus, avoir fait le compromis de laisser certaines scenes juste pour contenter les fans contribue à perdre un peu le spectateur non lecteur je trouve puisque les explications ne sont pas données quand à pas mal de choses et si le lecteur s'y retrouve, je ne pense pas que ce soit le cas de quelqu'un qui ne connait pas du tout le livre.
La scene finale au ministère que j'avais trouvé décevante en format normal m'a absolument époustoufflée en 3D, surtout le combat Dumbledore/Voldemort qui est vraiment grandiose! Dommage que la scene que j'attendais le plus ne soit aussi mal rendue que dans le livre et d'ailleurs si vite zappée après, presque sans conséquences apparentes sur les protagonistes.
J'ai aussi été choquée comme François par l'absence de réaction des élèves lorsqu'Harry prononce le nom de Voldemort dans le cours d'Umbrige.

Pour revenir sur la forme, je dirais que c'est pour moi le mieux réalisé avec le Prisonnier d'Azkaban. D'ailleurs j'ai également préféré la façon dont est rendue l'apparition de Sirius dans la cheminée de la salle commune qui correspond beaucoup mieux à ce que je me représentais en comparaison du 4eme film. Les Sombrals sont sublimes, les effets spéciaux, rien à redire, si ce n'est le passage en balais dans Londres qui n'était pas très naturel.

Mes scènes préférées en vrac :
-Number One : Umbrige intervewant Snape. j'ai frolé la crise cardiaque tellement j'étais aux anges lol son "obviously" m'a retournée
-Les scenes d'Occlumentie, et bien sur le fameux pire souvenir de Snape
-Mr Weasley dans le métro Londonnien
-Le département des Mystères (en 3D parce que j'avais pas aimé en normal)

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Ven 22 Fév - 23:55

Half Nelson :

Un petit film d'auteur pour moi cette semaine qui avait pourtant fait pas mal de bruit au moment des oscars.
La réalisation est très recherchée, avec de nombreux gros plans qui font d'autant plus ressortir les émotions des personnages. On a parfois l'impression d'etre devant un documentaire tant le style fait très authentique. L'absence de musiques renforce encore cette impression. Mais le rythme du film est tellement calculé, sans temps mort, avec une évolution constante de l'intrigue et des personnages, que ce n'est pas vraiment dérangeant.
La jeune actrice interprétant le role principale est impressionnante de justesse et on s'attâche facilement à son personnage.
Je vais me répéter, mais... Ryan Gosling... putain ce mec est un vrai géni quoi! Il mérite 100 fois sa nomination au titre de meilleur acteur pour ce role aux derniers oscars. Il est si naturel s'en est ahurissant! Jusque dans les mimiques que tout le monde attrapent, et qu'on retrouve rarement dans les films, là tout y est. En plus là je me répète encore et je m'excuse mais faut que je le dise : QU EST CE QU IL EST BOOOOOOOO Comme je l'aime en plus, les cheveux en désordre et pas rasé! Et quel charme! Il fait des trucs avec ses yeux... Je crois qu'on me regarde comme ça, mais c'est bon quoi je signe direct le contrat de mariage

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 8 Mar - 10:52

Highschool Musical

Bon, depuis le temps qu'on m'en parle, et après avoir vu plusieurs morceaux du spectacle au Disney Studios, je m'attendais à quelque chose de vraiment super.
Alors que finalement ce n'est qu'un film pour ado de plus selon mon opinion. Certes c'est très sympa à regarder, à écouter, mais le scénario est ultra déjà vu. Quand aux acteurs, c'est bien joli de savoir danser et chanter, mais au cinéma la première regle n'est-elle pas de savoir aussi jouer?
Un deception donc, meme si j'ai passé un agréable moment.

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 8 Mar - 10:56

Un Jour sur Terre

Je ne m'étendrais pas sur ce film car peu de mots pourraient décrire les sensations qui m'ont étreintes au visionnage. Comme prévu j'ai passé la majorité du film à éponger mes yeux larmoyants, car les images sont d'une telle force qu'elles vous explosent litteralement à la figure, époustoufflantes de beauté. Et surtout parce qu'on ne pourra jamais assez montrer combien la Nature recele de merveilles. Et que je ne me lasserais jamais du spectacle et de la beauté de la vie sur Terre. Une magnifique ode à la vie et à notre planète donc. Dommage que l'ensemble soit légèrement gâché par les commentaires inutiles d'Anguun, et, pire, par le message moralisateur final qui prend vraiment le spectateur pour un imbécile. Je pense personnellement que les images se suffisent amplement à elles meme et rendent déjà fortement compte de l'urgence et de la gravité de la situation que nous faisons subir à notre écosysteme...

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 8 Mar - 11:02

Il était une fois

Mon avis rejoins totalement celui de Cara. C'est très rafraîchissant, très drôle aussi, et pour un disney, se montrer d'une telle dérision, d'une telle ironie, c'est vraiment génial.
Les acteurs sont tous très bons et comme souligné, très bien doublés, meme dans les chansons ce qui est pourtant généralement très difficile à obtenir.
Les effets spéciaux sont assez réussis, et la musique très sympatique.
Le seul reproche que je peux faire à ce film c'est la fin bien trop rapide et prévisible. Mais on passe un tellement bon moment que c'est vite oublié.

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 8 Mar - 11:03

I'm a legend

J'avoue que j'ai eu du mal à rentrer dans le film, récupérant doucement du choc des 7 minutes de The Dark Knight lol Mais j'ai tout de meme passé un bon moment devant ce film de zombies classique. Le scénario est creux comme tout ces films, mais la réalisation est assez efficace et tonique pour tenir le spectateur en haleine jusqu'à la fin.
Domage que plusieurs pistes soient restées inexplorées, ce qui aurait rendu le film d'autant plus interessant, mais ce sera peut-etre pour un director's cut?

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 8 Mar - 11:06

Hitman

Aaaaah, que dire si ce n'est que j'espère de tout coeur qu'il y aura une suite?
Certe j'attendais ce film avec une forte impatience, mais les critiques plus que négatives avaient légèrement douché mon enthousiasme.

Eh bien comme quoi il ne faut pas se fier aux critiques, parce que j'ai A-DO-RE!

La réalisation tout d'abord, par, il faut le souligner, un jeune réalisateur FRANCAIS! Magnifique, autant au niveau des plans que des ambiances. Je n'ai joué que très peu au jeu, juste quelques passages dans les magasins pour tester, mais l'ambiance est bien retranscrite.

Il y a d'ailleurs cette scene totalement surréaliste où l'agent 47 transperce une vitre pour se retrouver dans le salon où deux jeunes sont entrain de jouer au jeu video sur leur écran lol

Les scenes de fusillades scotchent vraiment au fauteuil, et le rythme est effréné sans pourtant devenir fouilli.

J'ai aimé également, ce qui est étonnant dans un film de ce type, le scénario, bien plus recherché que ce que je pensais, et assez surprenant à plusieurs reprises.

L'équilibre action/psychologie des personnages est bien respecté, puisqu'on arrive avec seulement quelques plans sur l'agent 47 livré à sa solitude à s'attacher à ce personnage pourtant froid et à première vue inhumain.

J'aurais peut-etre aimé un peu plus de développement sur l'origine de l'Organisation, et des agents comme on en avait dans la bande annonce, mais ce sera peut-etre pour un éventuel Director's cut (il faut l'espérer!!!).

Niveau acteurs, sans etre transcendants, ils sont tous bons, et d'ailleurs on retrouve l'excellent Robert Kneeper avec plaisir, meme si le spectre de T-Bag plane trop sur lui pour vraiment apprécier son personnage à sa juste valeur.

Enfin, je mentirais en disant que je n'allais pas voir le film en partie pour la simple présence de Timothy Olyphant dans le role titre, acteur qui m'avait totalement charmée dans Die Hard IV, et qui a continué ici. Son interprétation de l'agent 47 est exemplaire, savant mélange de stoïcisme froid et de charme. Et puis il faut le dire, il porte à merveille et avec beaucoup de prestance le costume de l'agent 47
Je ne me lasserais pas de ses yeux noisettes brillants par moment, et de ses petits regards en coin!
Et puis... j'avoue, il est carrement bien foutu et très très beau, ce qui ne gachait rien au tout, bien au contraire

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 8 Mar - 11:06

Gone Baby Gone

Le contraste est frappant entre la qualité de jeu et de réalisation de Ben Affleck. Derrière la caméra, l'acteur sait exprimer tout ce que ses expressions fades ne parviennent pas à faire passer d'ordinaire. En effet la mise en scene de ce film est exemplaire, avec un très belle photographie. On voit que le réalisateur est très attaché au quartier qu'il film, tout y parait très intime, très réel dans la façon dont il le filme, sans fausse pudeur.

Niveau acteur, on sait maintenant où est partit tout le talent de ce côté ci : Casey Affleck rayonne de crédibilité à l'écran. Michelle Monagan est impeccable comme toujours. Ed Harris fait un peut trop son "ed harris" à mon gout, et ça agace légèrement à force de le voir jouer toujours la meme chose, et de la meme façon, de film en film.

Le scénario est bien construit et assez surprenant du fait qu'on ne voit pas arriver le dénouement de l'intrigue (enfin si, le dénouement final mais pas le reste quoi...). Le film explore les penchants les plus obscurs de l'homme : drogue, pédophilie, et nous interroge sans cesse sur la limite entre ce qui est bien et mal, et sur le contraste que l'on peut apporter sur chaque action et décision du personnage principal et des personnages satellites.

Un très bon film donc, et bravo encore à Ben Affleck pour cette réalisation

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 8 Mar - 11:08

I'm not there

Eh bien pour un film annoncé comme un OVNI cinématographique, on peut dire que s'en est un! Le seul mot que je trouve pour le qualifier c'est... bizarre LOL
Je ne peux pas dire que j'ai aimé ce film, ça il se sépare tout du long entre le géni et le snobisme.

Géni de la mise en scene, même si celle ci est souvent un peu trop prétentieuse à mon gout. Géni de la photographie, magnifique d'un bout à l'autre du film, que ce soit dans les passages en noir et blanc comme dans les passages en couleurs automnales.
Géni des 6 acteurs enfin qui interpretent Dylan tour à tour. Ben Whishaw est le moins remarquable, car son rôle le moins étoffé, et je trouve ça dommage d'avoir sous exploité le talent de ce jeune acteur à ce point. Le jeune garçon noir est quand à lui bleuffant tellement il est à l'aise et crédible dans son role, c'est lui qui m'a le plus impressionnée! Richard Gere est étonnant, mais on ne le voit pas assez pour vraiment se faire une idée. Christian Bale aussi est très sous exploité contrairement à ce que faisait croire la bande annonce et les affiches de film. Pourtant, je trouve que s'il avait eu plus de temps à l'écran, il aurait certainement été le meilleur interprete de tout le film. Le peu de passages qu'il a à l'écran sont vraiment époustoufflant niveau jeu. Cate Blanchett, oui on en a beaucoup dit sur son jeu dans ce film. Certe elle joue bien, mais en meme temps on ne peut jamais s'affranchir du fait qu'on sait que c'est une femme, et que du coup je n'ai pas vraiment pu rentrer dans son personnage, je n'ai pas accroché à la façon dont elle joue certaines choses. Puis pour finir forcement, Heath Ledger. Finalement on le voit beaucoup plus que ce que je pensais, et comme dans tous ses roles ces derniers temps, il est impressionnant. Mais je préfère réserver mes commentaires sur son role dans ce film au topic consacré à cet acteur.

Si je passe maintenant aux points négatifs que j'ai pu trouver à ce film, il y en a deux principalement : le scéanrio tout d'abord. En effet, si je n'avais pas su que ce film était un film sur Dylan, eh bien ce n'est pas en regardant le film que j'aurais pu le deviner, si on exclu les quelques chansons qui émaillent le film. Je n'en sais pas plus sur ce qu'a été la vie de ce dernier après avoir vu le film. ça part dans tous les sens, et on peine à voir où le réalisateur peut bien vouloir en venir avec cette mosaïque de personnages.
Et en cela on est pas aidé par le deuxieme point négatif du film : les dialogues. Ceux-ci sont la plupart du temps constitués d'une enfilade de phrases toutes plus incompréhensibles les unes que les autres. Notamment les phrases que prononcent Ben Whishaw, je ne suis meme pas sur qu'elles aient un sens si on prenait le temps de les décortiquer. Et c'est bien dommage tout ça.

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 8 Mar - 11:10

Into the Wild

Un sentiment assez étrange pour ce film. Tout d'abord parce que paradoxalement, je l'ai trouvé magnifique et horrible à la fois. Ensuite parce que je l'ai adoré mais j'ai quand meme un sentiment de vide, de deception après visionnage.
Tout ce que je ressens pour ce film va etre difficile à expliquer et à poser sur des mots. En fait ce que vit le héros, ça a longtemps été mon reve lorsque j'étais ado. Et bien comment mieux ne pas donner envie de faire comme le héro que ce film? La nature, plutot que d'etre grandiose, magnifique et magique m'est plus apparue comme incroyablement hostile... sauvage en fait, comme elle doit l'etre, et surtout immensement inhospitalière pour l'homme. Je n'ai pu ressentir que de la peine, de l'effroy, et de la pitié pour le héros, jamais la moindre envie de faire comme lui, d'etre à sa place.
Mais paradoxalement, les images sont magnifiques (surtout grace à une photographie vraiment époustoufflante) et la réalisation est sublime, très sensible et très... inspirante si je puis dire.
Epoustoufflante aussi la performance d'Emile Hirsch, ou plutot sa non-performance, puisqu'à par dans le dernier chapitre du film où il m'a vraiment soufflée, le reste du film il est justement impressionnant parce qu'il n'en fait pas des tonnes, ce qui donne à son personnage la dimension presque documentaire recherchée. La ressemblence avec le vraie Chris est étonnante d'ailleurs.
La musique est sympa, mais sur le début du film je la trouve un peu trop omniprésente, et trop forte et ça m'a pas mal gênée. J'ai largement préféré quand elle apparaissait en pointillés dans le dernier chapitre du film, au beau milieu de grands silences qui rendaient l'interprétation d'Emile encore plus prenante.
Nan franchement, ce film m'a prise aux tripes, (surtout encore une fois ce dernier chapitre...), mais c'était plus de l'effroy que de l'émerveillement alors que je m'attendais en fait à regarder un film qui nourrirait encore plus mon amour des grands espaces, j'en suis ressortie un peu sonnée et... écoeurée en fait
Je sais je suis pas claire, mais je peux pas mieux expliquer, j'ai adoré et pourtant, c'est limite si j'ai pas la nausée quand je repense au film. Voyez le, je ne peux pas mieux dire

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
Ophidia
The Custodian
The Custodian
avatar

Féminin Nombre de messages : 4482
Age : 35
Localisation : The Bleak
Livre : La stratégie Ender - Orson Scott Card

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Sam 8 Mar - 23:56

Jumper

Avec un tel sujet et un réalisateur comme Paul Greengrass derrière la caméra, autant dire que mes attentes étaient énormes concernant ce film. De plus contrairement à beaucoup, la présence d'Hayden Christensen au générique du film, ici de plus accompagné par l'ancien génial Billy Elliot, n'avait rien pour me rebuter.
Les possibilités scénaristiques étaient infinies avec un tel sujet et malheureusement, il n'en ressort qu'un film assez terne, prévisible au possible, et où les plages d'explications sur les différents clans et protagonistes sont trop rapporchées et finissent par devenir vraiment trop fastidieuses entre deux scenes d'action qu'on nous avaient annoncées très musclé (Mr Bourne oblige!!! derrière la caméra!), et qui finalement se révèle juste passables à mon goût.
Niveau interprétation, je ne sais pas si c'était dû au très mauvais doublage, mais j'ai trouvé tous les acteurs, y compris le pourtant d'ordinaire excellent Samuel L Jackson, très fades, et pas très convainquant parfois.
Toutefois ça se laisse regarder, on passe un bon moment, mais s'ils font deux suites comme c'était prévu à la base, je ne sais pas s'ils me compteront parmi leur public...

_________________
PASSION rules REASON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiona-mcintosh-fr.forums-actifs.com
lima

avatar

Nombre de messages : 260
Age : 39

MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   Dim 9 Mar - 20:42

J'ai eu exactement la meme pensée que toi concernant ce film à savoir sujet super interessant mais incroyablement mal exploité.
Il y avait vraiment matiere à faire quelque choses de trés bon mais au lieu de cela , le realisateur s'est contenté du stricte minimum et on se retrouve avec un film pas mauvais mais qui ne restera pas dans les mémoires.
Concernant samuel L jackson, je trouve que c'etait un acteur trés doué mais qui à la suite de choix de film tres douteux se contente juste de ce qu'il sait faire sans chercher à innover ou se depasser. Alors c'est vrai que c'est rarement mauvais au point de grimacer de surprise mais c'est souvent la meme chose et je trouve ca assez fade.

Taken

Film sympas et efficace. Au niveau du scenario, il ne faut vraiment pas s'attendre à grand chose, on a le droit au minimum syndical mais il faut se dire que ce n'est pas vraiment le but du film.
Il y a de l'action, ca va vite et c'est remplit de clichés enervant mais au final je me suis pas ennuyé. Je le recommande au amateur du genre ou à ceux qui n'ont pas envie de se prendre la tete, les autres passeront leur chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques de films F, G, H, I, J   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques de films F, G, H, I, J
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiona McIntosh France :: Festival de Pearlis :: Films-
Sauter vers: